MODE & COSTUMES


GISÈLE PAUL-TISSIER


Reconnue depuis 1925 pour son propre talent sous le nom de Gisèle Paul-Tissier, elle adopte définitivement ce patronyme à Biarritz. Après quatre dernières fêtes au Ruhl en hiver 1927, réutilisant les thèmes et les décors de son mari, elle se consacre à ses poupées qu’elle met en scène dans les salons de la rue de Téhéran. Cette exposition connaît un certain succès dans la presse et un film d’actualité est même réalisé sur l’atelier de fabrication par les actualités Pathé. Elle poursuit encore plusieurs années l’organisation de défilés de mode, de concours de danse ou d’élégance, accrochant parfois quelques décors pour créer un fond. Un de ses défilés prend prétexte de l’histoire du maillot de bain (Le costume de bains à travers les âges, 1829-1929, manifestation d’élégance féminine au Polo-Club du Touquet, 10 & 11 août 1929) pour faire défiler toutes les grandes maisons de couture parisiennes, mais également quelques unes de ses propres créations. Gisèle habille pour la scène et la ville la Argentina ou l’actrice mexicaine Dolores del Rio (notamment pour le film Revenge d’Edwin Carewe, 1928).

Au début des années 1930, elle décide de fonder sa propre maison de couture qui va jouir d’une certaine notoriété même si sa présence dans les revues de mode reste ponctuelle. Elle reprend un hôtel particulier rue Auguste Vacquerie, puis un autre rue Fortuny dont elle aménage l’escalier avec une immense volière. Ses créations sont surtout destinées à une clientèle fidèle de grandes aristocrates comme la princesse de la Tour-d’Auvergne ou la duchesse de Gramont ainsi que quelques vedettes du Music Hall. Obligée de se réfugier à Niort durant la Seconde guerre mondiale, elle s’installe définitivement en 1948 à Nice, où elle reprend un temps ses activités de mode puis ouvre une agence immobilière vers 1962.